Comment les basses températures dans les magasins affectent les décisions d'achat

Comment les basses températures dans les magasins affectent les décisions d'achat

février 11, 2019 0 Par admin
Les entreprises utilisent de nombreuses astuces et stratégies pour inciter les consommateurs à acheter plus ou le faire comme ils le souhaitent. La musique, par exemple, est devenue une sorte d’élément récurrent permettant de contrôler les masses de consommateurs.

Une musique plus détendue et plus lente aide les magasins à rester suffisamment pleins aux heures les moins fréquentées, car ils piègent les consommateurs et les poussent à rester, tandis qu’une musique plus animée aide à circuler rapidement dans les moments les plus animés. La musique n’est pas le seul élément employé par les entreprises.

Ils utilisent également les odeurs, par exemple, pour suggérer des associations ou avoir un impact sur les consommateurs. vision de ce qu’ils sont offerts. Les odeurs sont très efficaces, car elles sont gérées de manière inconsciente. Notre subconscient est responsable de tirer des conclusions de ce que nous sentons et appliquons à notre environnement.

Mais ce ne sont là que quelques exemples de la manière dont les entreprises utilisent les stimuli et les sens des consommateurs pour communiquer avec elles. Les analystes ont également découvert le pouvoir de la température et les sensations qu’elle génère.

Les effets du mauvais temps ou du beau temps

Le temps, en tant qu’élément variable, a un impact très important sur nos habitudes de consommation et nos activités. C’est quelque chose que les vendeurs savent depuis des temps immémoriaux.

Par exemple, quand il pleut et que cela ne devrait pas se produire, les ventes risquent de chuter ou, comme on le sait depuis des endroits où la pluie est récurrente, d’augmenter le flux de visiteurs dans des espaces couverts, tels que les centres commerciaux. Dans des villes telles que Saint-Jacques-de-Compostelle, par exemple, où il est très facile de faire face à un week-end pluvieux en hiver, il s’agit presque par défaut d’embouteillages aux alentours des centres commerciaux et des espaces de consommation. Le temps affecte également les achats en ligne et même la perception de la publicité. Par exemple, lorsqu’il fait très froid, nous achetons beaucoup plus dans le commerce électronique, car nous avons moins envie de faire des emplettes à l’étranger.

Ce que les analystes ont découvert maintenant est lié à cela, mais ce n’est pas exactement cela. Les experts ont compris que non seulement le temps non contrôlable a une incidence sur nos décisions d’achat, mais aussi ce que l’on pourrait appeler le « temps contrôlable ». par opposition. Autrement dit, les conditions de température des magasins nous obligent également à acheter différemment. Les marques et les entreprises l’utilisent déjà.

Mettez votre tente à une température fraîche

Si une personne vient de traverser un supermarché ou un centre commercial, il est fort probable que vous ayez rencontré un thermomètre indiquant la température et l’humidité et se souvenant des conditions les plus efficaces et les plus respectueuses de l’environnement.

Ce que les analystes ont découvert a peu à voir avec cela. C’est la raison pour laquelle le magasin à ratio élevé a sa température ambiante à environ 20 degrés et le plus populaire à 26 (températures réelles mesurées en 2005 dans les magasins Bergdorf Goodman devant une Old Navy plus populaire à New York)). Depuis le début, les magasins de luxe ont généralement des températures plus positives que les magasins qui touchent un public plus économique. Ce n’est pas une décision aléatoire.

Comme deux experts viennent de le montrer dans une étude publiée dans le Journal de l’Association for Consumer Research, les températures des magasins affectent les décisions des consommateurs et leur comportement. Lorsque vous êtes dans un espace plus froid (surtout si cela vous met mal à l’aise), les décisions sont prises par les émotions plus que par la partie rationnelle. C’est-à-dire que vous pensez moins et calculez beaucoup moins ce que vous allez acheter et pourquoi et vous laissez conduire par l’impulsion.

Les chercheurs ont mené plusieurs expériences pratiques dans des décisions de consommation très diverses, allant de l’assurance à des meubles de valeur sentimentale, en passant par des dons pour une ONG qui protégeait les animaux. Leurs conclusions étaient toujours les mêmes: quand il faisait froid, les consommateurs se laissaient emporter par leurs émotions lorsqu’ils prenaient la décision finale.

L’étude théorise également pourquoi cela se produit. Est-ce que nous prenons des décisions émotionnelles pour être plus rapides et laisser le froid? En fait, la raison est toujours dans le subconscient. Les décisions émotionnelles sont prises parce que les consommateurs se sentent plus à l’aise et plus chauds (même s’ils sont toujours à la même température).

En fait, certaines études ont déjà montré que les produits et les expériences émotionnelles, comme écouter de la musique nostalgique ou regarder un film romantique, ont plus de valeur si la température autour de nous est plus basse. .

Source link